Pourquoi appelle ton Las Vegas Vice city ?

La célébrité de la ville de Las Vegas ne vient pas du fait qu’elle soit la plus grande ville de l’Etat du Nevada aux Etats-Unis. La ville est connue avant tout comme étant la capitale mondiale des jeux d’argent. Rebaptisée « Sin City » qui signifie ville du péché, ce surnom se justifie par les frasques et la débauche communes à la ville.

Vice city : un surnom qui en dit long.

Lorsqu’en 1829 Rafael Rivera trouva dans le désert du Nevada, ce refuge qu’il appela Las Vegas, il ne s’imaginait surement pas qu’elle serait un lieu par excellence de la dépravation. Alors que de nombreuses villes américaines censuraient et prohibaient certains comportements, Las Vegas a toujours fait figure de rebelle en matière de législation. En effet, la ville est très connue pour ses positions très relâchées sur des sujets tels que la prostitution, le jeu ou encore le divorce. La construction du barrage Hoover et la légalisation des jeux d’argent en 1931 ont été le tournant marquant pour la ville (plus d’info ici). Les maisons closes profilèrent au même titre que les établissements de jeu et les réseaux de la mafia. Juste après la seconde guerre mondiale, le Flamingo, premier casino-hôtel ouvre ses portes, puis c’est au tour du Desert Inn, le Sahara etc. C’est à ce moment que Las Vegas prend des surnoms tels que « Sin City », entre autres. Les casinos sont pour la plupart construit grâce à des prêts d’argent accordés par des cartels et autres réseaux de mafias. Ce qui inévitablement invite ces derniers à faire partie du quotidien de la ville.

Las Vegas, une ville qui fascine.

Las Vegas est une ville en constance frénésie. Les jeux, le sexe, l’alcool et la drogue y coule à flots et tout le monde semble trouver cela normal, tant que c’est à Vegas. Tous les débordements sont permis. On peut se marier sur un coup de tête et divorcer de la même manière également. Toutes les cinq minutes en moyenne, un mariage est célébré dans la ville et toutes les quarante-cinq minutes un divorce est enregistré, de quoi faire comprendre qu’à Vegas, tout perd de son caractère sacré. La ville qui ne dort pas offre des spectacles tout au long de l’année. Malgré le peu de bien que l’on peut dire de la ville, il n’en demeure pas moins que Las Vegas fascine, c’est la raison pour laquelle le tourisme ne cesse de croitre. Les cartels de la mafia sont également très présents, car Las Vegas, est un lieu par excellence du blanchiment d’argent. En effet, pour blanchir de l’argent, il faut un système financier qui fasse régulièrement tourner de l’argent. L’argent sale peut donc être facilement « injecté » dans les nombreux casinos de la ville pour ensuite être « blanchi » et réutilisé en toute légalité. Viols, vol à main armée, et plusieurs autres délits y sont orchestrés. Ce qui met encore le doigt sur la relation entre les jeux d’argent, le blanchiment d’argent, la mafia et d’autres délits.