Combien coûte un divorce ?

avocat divorce conseils

Voir son mariage en effondrement au point de procéder à un divorce représente une grande perte. On y englobe l’impact moral, souvent le choc de la déception, mais surtout le traumatisme émotionnel des enfants. A côté de cela, on ne doit pas négliger les dépenses drastiques qu’un tel procédé judiciaire engendrera. Vous l’aurez compris, les coûts du divorce ne se prennent pas à la légère comme nous l’expliquerons ci-après.

Le coût du divorce à l’amiable :

Le plus simple et le moins onéreux pour la plupart des cas est le divorce par consentement mutuel. Premièrement, les procédures sont relativement plus rapides bien que pas exactement définis pour tous les divorces car variant notablement. Deuxièmement, le coût reste malgré tout abordable bien que depuis cette année, la loi en France impose que même dans le cas d’un divorce de cette nature, il faut que les deux personnes engagent un avocat chacun.

En moyenne, le coût sera voisin de € 1 000 à € 1 500 mais en général, cela implique déjà d’autres frais comme celui du notaire s’il y a un bien immobilier en jeu. Toutefois, dans le meilleur des cas, on ne dépensera qu’environ € 600. En d’autres termes, on aura cette somme pour l’ensemble des prestations si on n’a pas encore d’enfant, si aucune maison ou autre complication matérielle vient alourdir la procédure.

A remarquer que le choix de ce coût est libre à l’avocat en conséquence de quoi, il vous est avisé de bien choisir votre représentant sans pour autant baisser la garde sur vos dépenses. De très bons avocats peuvent vous facturer forfaitairement à moins de € 300 pour chaque époux pour l’intégralité des démarches, ce qui vaut bien des recherches supplémentaires.

Les coûts des autres types de divorces :

Afin d’avoir une meilleure approche sur la vision financière du divorce, il a été délibérément effectué la séparation en une grosse partie le coût du divorce à l’amiable. Cette catégorie est souvent plus simple comment déjà évoqué. Par contre, il est très improbable de dire autant pour les autres types de divorces.

En guise de continuation, pour les autres types de divorce, les coûts sont similaires pour la plupart des cabinets d’avocats. En d’autres termes, pour le cas du divorce pour altération du lien conjugal par exemple, le coût forfaitaire s’engloberait à environ € 2 000, enfin souvent pour base. A la fin, on est un peu perdu car on pourrait croire que serait moins cher de se séparer via cette procédure étant donné qu’on n’aura, entre autres, plus de vie commune depuis un moment très notable. Pourtant, cette moyenne de prix est bien atteinte.

On rappelle encore que le divorce est une procédure à coût très susceptible de changer au moindre facteur. Aussi, cette base de € 2 000 pour les coûts d’un divorce pour faute, ou encore pour le divorce accepté, bref ce qui n’est pas de la séparation à l’amiable, peut varier. Il s’agira d’une variance d’environ de € 2 000 à plus de € 5 000. Mais pourquoi donc est-ce si incertain et si compliqué ? Avant d’en parler un peu, il y a ce site qui explique extrêmement bien tout ce qui pourrait concerner le divorce, vous y comprendrez plus les détails.

Les raisons qui expliquent ces coûts :

Tout d’abord, bien qu’il existe des avocats à faibles honoraires, il est très probable que vous tombiez sur ceux qui se paient à € 200 par heure. A cela, il faudrait ajouter des extra coûts  si l’avocat est contraint de choisir un confrère pour le représenter s’il n’est pas dans la même ville du Tribunal de Grande Instance en charge de l’affaire.

En outre, dès que d’autres facteurs comme le partage de biens, les biens immobiliers, des actions bancaires ou encore des parts d’entreprises entrent enjeu, il y aura forcément complications et coûts inévitablement accrus. A côté de cela, les enfants doivent être pris en considération, le traitement de leur garde, la pension alimentaire, leur éducation, toutes ces procédures impliquent de votre part une somme certainement pas négligeable. En gros, ce n’est pas étonnant du tout de dépenser plus de € 8 000 au cours d’une procédure de divorce.

En conclusion, il est à retenir qu’un divorce ne pourra pas jamais être standard ni en regard de la complexité du cas ni encore moins en regard du coût de sa réalisation. D’une façon très banalement large pour résumer cet article, on pourrait alors établir que les coûts iront d’environ € 300 à plus de € 8 000 selon le cabinet, le type du divorce, des biens en jeu, de la durée de l’affaire et bien d’autres facteurs encore.